TeamBuilding : les 3 clés du succès

Plus de la moitié des projets de créations d’entreprises capotent à cause des mauvaises relations entre les fondateurs.
Constituer une équipe solide, forte, durable et efficace représente l’un des plus gros challenge de l’entrepreneur. Je dirais même qu’il est plus difficile de constituer une bonne équipe de fondateur que de trouver l’idée de départ.

Voici 3 clés de succès pour construire votre équipe de fondateur :

1. Démarrer un projet avec des compétences distinctives

Un tiers des projets se cassent parce que les fondateurs n’ont pas les bonnes compétences, ou bien un manque de partenaires.
Les compétences distinctives sont des compétences qui sont sources d’avantage concurrentiel pour l’entreprise et qui constituent le cœur de métier de la startup. Se sont celles qui créent de la valeur et qui sont indispensables pour mener à bien le projet. L’équipe des fondateurs doit donc être représentative de ces compétences clés principalement pour faire émerger une vrai valeur ajoutée pour le client et pour que cela constitue une source d’avantage concurrentiel, ou une barrière à l’entrée pour la concurrence.

Attention ! Des compétences complémentaires entre les fondateurs ne représentent pas forcément les compétences distinctives nécessaires à l’entreprise.

2. Bien répartir le capital

Une fois que vous avez identifiés ces compétences clés et trouvés la personne qui convient, il vous faudra vous demander combien du capital vous laisserez à cette personne. Et dans ce domaine il n’y a pas de formule mathématiques, il y a surtout un compromis à trouver avec la personne.
Il vous faudra arbitrer entre l’envie de donner le moins possible de capital, l’envie de faire rentrer de l’argent au capital, et l’envie de motiver assez la personne pour qu’elle se donne à 100% dans les premières années de l’entreprise.
Sachez que l’on peut faire des montages du type « je te laisse 5% du capital qui pourra monter à 10% d’ici 3ans si les objectifs sont remplis ».

La répartition du capital, du pouvoir, des positions, du leadership doivent être clairement identifiés pour tous les membres de la société. Il est donc conseillé d’avoir une transparence sur la répartition du capital pour que chacun connaisse la répartition des gains et des risques associés.

3. La prise du leadership

L’entreprise a besoin d’un leader. C’est dans notre nature humaine d’avoir besoin d’un leader clairement identifié pour pouvoir avancer. Mais sachez que le leader n’est pas nécessairement celui qui a eu l’idée de départ, il existe en réalité 5 sources de leadership :
1. La Paternité, L’antériorité : c’est-à-dire que la personne est à l’origine du projet, de l’idée.
2. Le capital social, les relations, le réseau : La personne possède un réseau lui permettant d’asseoir le business et de trouver facilement les futurs clients.
3. Le capital intellectuel et/ou l’expérience : la personne détient un savoir technique ou une expérience nécessaire à l’entreprise.
4. Le capital financier, le poids dans le financement : la personne est capable de prendre une forte position dans le capital social grâce à une forte participation pécuniaire.
5. Le charisme personnel et l’autorité naturelle, la vision : La personne est capable de s’imposer en leader naturel par son relationnel ou ses caractéristiques intrinsèques.

Sachez que le modèle d’association est très regardé par les investisseurs.
La règle est que le leader du projet doit conserver le leadership capitalistique, c’est-à-dire la plus grosse part du capital par rapport aux autres fondateurs, associés, ou investisseurs.
Et que par ailleurs, les personnes importantes pour le projet doivent avoir un niveau de capital suffisamment important.

La construction d’une équipe de fondateurs n’est pas une science exacte.
On observe des contres exemples où des mauvaises associations ont conduit à des success stories.
Mais si vous prenez en compte ces 3 clés de succès au plus tôt dans la construction de votre équipe, vous optimiserez vos chances de réussite !

C-E SERRE

Related Posts with Thumbnails
You can leave a response, or trackback from your own site.

6 Reponses a “TeamBuilding : les 3 clés du succès”

  1. Romain dit :

    De très bons conseils, car il est vrai que construire une équipe qui fonctionne est vital pour l’entreprise.
    A tes trois points j’ajouterai qu’il faut bien s’entendre avec ses associés et avoir la même vision de l’évolution de la société. En tant qu’étudiant entrepreneur on a d’ailleurs tendance à s’associer avec les personnes que l’on connais, et comme on n’en connait pas beaucoup, on se retrouve avec des associés qui mettent en danger l’entreprise.
    En fait je dis ca parce que je pense au film The Social Network où Mark s’associe avec son seul ami, et ils n’ont pas du tout la même vision (Mark n’est pas pressé de rentabiliser Facebook, alors que son associé si)
    Romain recently posted..7 idées reçues qui empêchent les étudiants d’entreprendre

  2. futurentrepren dit :

    Oui effectivement Romain, il faut développer une vision stratégique commune que ça soit pour l’entreprise ou pour un choix de train de vie. Si le nombre d’heures passé sur le projet (et donc la motivation) diffèrent entre les associés, cela peut vite amener au conflit !

    • Romain dit :

      D’ailleurs tu as sûrement dût lire cet article de G. Bertholet qui parle de sa plus grosse erreur de création, qui es justement une erreur d’équipe : http://www.guilhembertholet.com/blog/2010/10/22/ma-meilleure-erreur-de-creation-dentreprise/

      Il y a d’ailleurs un passage qui conforte ce que tu dis dans ton article, je cite :
      ” Pour moi, ça ne fonctionne que si :
      – On est complémentaire et qu’on se respecte vraiment
      – On communique tout le temps, en arrivant à se dire les choses directement, franchement, et qu’on est prêt à l’entendre
      – On est aligné sur la vision et qu’on connaît ses forces et ses faiblesses
      – Il y a un chef ”

      Il me semble que les 2 erreurs qui reviennent le plus souvent, c’est :
      – S’associer avec les mauvaises personnes
      – Ne pas démarrer avec assez de capital
      Qu’est ce que tu en penses ?
      Romain recently posted..7 idées reçues qui empêchent les étudiants d’entreprendre

  3. futurentrepren dit :

    Non je ne l’avais pas lu et effectivement ça rejoint ce que je dis.

    Par contre je ne suis pas sur que “demarrer avec pas assez de capital” soit une des plus grosse erreurs car on peut démarrer avec peu de capital si on a une stratégie d’amorçage adaptée et/ou lever de l’argent auprès de Business Angels, donc l’erreur c’est plutôt de ne pas coordonner correctement sa stratégie et son capital initial.

    • Romain dit :

      Oui, mais si on s’amène avec 200€ de fonds propres pour lever 1M€ ca le fait pas trop :p
      Effectivement, pour ce qui est du capital de départ, tout dépend de l’activité de l’entreprise. Une start-up internet n’a pas besoin de beaucoup de capital puisqu’il y a peu de frais fixes, mais si on a une boite “classique” et qu’on tarde à trouver des clients, c’est la cata…
      Romain recently posted..7 idées reçues qui empêchent les étudiants d’entreprendre

  4. Damien dit :

    Merci pour cet article qui précise bien la façon de mener une association gagnante. Pour avoir vécu plusieurs cas, dont l’un a fini par fonctionner après de mutiples échecs, j’ai tiré des règles qui fonctionnent bien dans mon cas.

    La bonne entente vient du fait qu’avec mon associé nous sommes sur des champs de compétences différents et très complémentaires.

    Ensuite nous partageons des valeurs communes. Par exemple, nous parlons toujours chaque fois qu’une incompréhension prend naissance. Ceci toujours avant qu’un problème ne naisse, puis grossesse. Si bien la vision commune à laquelle nous tenons est remise immédiatement sur les rail.

    Suivant les sujets, il prend le leadership ou je le prends. Nous laissons nos égos de côtés, de façon à ce que ce soit le mieux placé pour le succès qui prennent le leadership sur ce problème ou cette affaire.

    J’aime travaillé avec lui, car nous partageons tout deux un goût pôuce qui est simple et efficace. Si bien que nous ne nous perdons jamais en conjectures ou idées qui fassent qu’au bout d’un temps tout devienne embrouillé, compliqué et sans clarté. C’est vraiment très agréable de travailler avec un personne don

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Subscribe to RSS Feed Suivez-moi sur Twitter