Singapour, une terre d’entrepreneurs ?

Le prochain World Entrepreneurship Forum aura lieu à Singapour début novembre 2011, ceci sous l’impulsion du gouvernement Singapourien. L’intérêt que porte Singapour à cet événement sur l’entrepreneuriat n’a rien d’anodin, Singapour s’est construit sur des valeurs entrepreneuriales et espère conserver sa capacité à innover et à créer des business compétitifs.

Pour ceux qui ne connaissent pas bien ce pays, Singapour c’est un petit territoire de 600 km² qui a réussi en moins de 40 ans à se placer comme acteur principal de la scène économique internationale.
Je connais d’ailleurs bien ce pays puisque j’y suis resté 6 mois en stage et je peux vous dire qu’il est bien plus avancé que la France dans un sacrée nombre de secteurs. Tout est fait pour faciliter le business et attirer les occidentaux (avec leurs capitaux)

Singapour à une orientation claire en faveur de l’entrepreneuriat et les résultats sont impressionnants :
99% des entreprises Singapouriennes sont des PME qui contribuent à 48% au PIB. Pour comparaison, en France, 60% du PIB est crée par les entreprises du CAC40.
Deux organisations ont été fondées pour améliorer l’environnement des entrepreneurs : l’Agence de Développement SPRING et Action Community for Entrepreneurship.
Elles ont pour but de simplifier la bureaucratie, de faciliter les financements, d’aider au développement international et de faciliter les réseaux d’entrepreneurs et leurs formations.
Il y a même un ministre, M. Lee Yi Shyan,  spécialement en charge de l’entrepreneuriat.

Alors, pas encore convaincu ?

Et bien, si vous voulez créer une entreprise à Singapour (en tant qu’étranger) il vous faudra demander un visa EntrePass.
Celui-ci vous demandera de détenir au moins 30% de la société et surtout un capital de 50 000 dollars. C’est quand même 3 fois moins que ce que demandent les Etats-Unis pour un visa similaire !
Si vous êtes encore sceptique, sachez que Singapour favorise l’entrepreneuriat avec un taux d’imposition de seulement 18% et que les jeunes entreprises peuvent bénéficier d’exonération totale les 3 premières années.
Et puis Singapour, c’est avant tout l’ouverture aux marchés asiatiques dans un pays très stable politiquement et qui est sans doute l’endroit le plus facile pour faire du business en Asie lorsqu’on est occidental.

CES.

Related Posts with Thumbnails
You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Subscribe to RSS Feed Suivez-moi sur Twitter