Interview de Frédéric Baille, fondateur de Linutop.

J’ai eu l’occasion d’interviewer un entrepreneur peu ordinaire : il concurrence Apple et Microsoft sur un marché de niche qui pourrait bien exploser !
Frédérique Baille serait-il le futur Steve made in France ?

Bonjour, merci d’avoir accepter cette interview. Pouvez-vous vous présenter brièvement ainsi que votre projet ?

Bonjour, je m’appelle Frédéric Baille, je suis un passionné d’informatique. J’ai commercialisé mon premier logiciel en 1984 alors encore lycéen. J’ai ensuite travaillé pour Compaq aux USA et dans une start up de la Silicon Valley. Après 6 ans passés là bas, j’ai eu l’opportunité de cofonder Linutop en France.

Qu’est ce qui vous a fait franchir le pas dans l’entrepreneuriat et  dans ce secteur en particulier?

Au départ, je n’avais pas d’idée précise en tête. Je savais qu’Internet et le e-commerce seraient au coeur de la vie de chacun. Après un brainstorming nous sommes arrivés sur le Linutop.

Mon but : simplifier au maximum l’accès à Internet. Le linutop est un ordinateur sans disque dur et sans ventilateur fonctionnant sous Linux en permettant de dédier et de verrouiller un usage précis. Totalement silencieux, de taille réduite, il consomme peu et est très écologique. Pourquoi acheter une tour PC pour n’utiliser que 5 % de ses ressources?

Quels sont les marchés que vous visez avec le Linutop?

La 1ere étape était en quelque sorte d’approcher les « early adopters », en gros sur ce secteur, ce sont les « geeks ».

Nous voulions vraiment laisser le marché décider. Beaucoup d’inventions ont été créées sans usage au départ. L’avantage avec le e-commerce, c’est qu’il n’y a pas de frontière. Après 6 ans  d’existence, nous avons déjà vendu dans 57 pays. Par la robustesse et la simplicité de notre solution, nous visons également des applications pour des pays émergents et du tiers monde via des ONG.

De nombreuses utilisations peuvent être imaginées pour cet ordinateur. Lesquelles retrouvez vous le plus chez vos clients?

Le premier usage est un accès sécurisé, de faible encombrement et silencieux à Internet. Mais aussi une utilisation facilitée grâce à l’OS Linutop et à nos logiciels pré-installer de gestion du kiosk internet.

Le second usage est l’affichage dynamique. Grâce à notre outil, il est très aisé pour des professionnels de faire défiler des images, vidéos et pages html dans leur vitrine ou sur des chaines de production.

Le troisième usage concerne des utilisations dédiées : des opérateurs qui veulent mesurer leurs réseaux, des entreprises qui n’utilisent que des applications web, ou ont choisi de transformer leurs applications en HTML etc.

Enfin il semble y avoir une forte demande pour un ordinateur « green » avec un faible impact sur l’environnement. Nos Linutop consomment moins qu’une ampoule basse consommation ! Nous voulons prouver qu’un souffle écologique peut être insufflé sur le marché de l’informatique.

Vous êtes un peu le petit poucet sur ce marché. Face à des géants comme Microsoft ou Apple, comment faites vous pour résister?

Toute start-up est plus flexible qu’une entreprise établie ce qui lui permet de faire naître de nouveaux marchés. Notre logiciel libre est arrivé à maturité. De plus Linux est une plateforme fantastique par ses possibilités et sa qualité, cela donne des moyens extrêmement puissant pour développer de nouvelles solutions.

Enfin, nous ne sommes pas sur le même marché que ces géants. Nous avons donc notre place.

Quelques mots sur l’avenir de cette belle aventure?

Nous venons, la semaine dernière lors du salon SOLUTIONS Linux, de lancer notre dernier de la gamme : le LINUTOP 4. Nous proposons aussi une version démo téléchargeable de l’OS Linutop sur notre site www.linutop.com.

Nous sommes convaincus que le Linutop peut répondre à encore de très nombreuses applications. Il nous faut être très attentif aux retours que l’on peut avoir car c’est bien nos clients qui possèdent la solution.

Merci Frédéric. Pour finir cette interview, un petit mot à ceux qui souhaitent se lancer un jour dans leur propre aventure?

Pour ceux qui veulent se lancer, foncez et ne laissez surtout pas quelques remarques vous arrêter. Le 1er client est souvent bien plus proche que ce que l’on croit et Internet vous ouvre le marché planétaire pour un coût très réduit.

Merci Frédéric et bonne continuation à Linutop !

C-E SERRE

Related Posts with Thumbnails
You can leave a response, or trackback from your own site.

1 Reponse a “Interview de Frédéric Baille, fondateur de Linutop.”

  1. Lulu Nature dit :

    A quand une tablette linutop avec sa couche linux ?

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Subscribe to RSS Feed Suivez-moi sur Twitter