Idée pour entreprendre : La médecine du futur sera sans fil.

Dans cette vidéo TED, Eric Topol vous présente le futur de la médicine grâce aux téléphones portables (sous-titres français disponibles).

Le futur de la médecine c’est les instruments médicaux sans fil. Oubliez les stéthoscopes ou les capteurs qu’on vous mets lorsque vous êtes hospitalisés.
Le futur c’est un électrocardiogramme sur votre smartphone si vous avez des problèmes de cœur.
Dans le futur vous pourrez vérifier toutes vos fonctions vitales à partir de votre portable : votre rythme cardiaque, votre pression artérielle, votre oxygène, votre température…
En réalité cela existe déjà aujourd’hui mais à l’état de tests.

Si vous attendez un bébé : votre smartphone vous donnera ses fonctions vitales et vous pourrez prévoir l’accouchement.
Et votre sommeil ? Vous pourrez connaitre vos périodes de sommeil paradoxal, profond ou léger.

Plus besoin de se déplacer chez votre médecin, il recevra vos fonctions vitales directement par internet et pourra vous appeler si des contrôles sont nécessaires.

La mauvaise nouvelle c’est qu’il existe déjà une centaine d’entreprises aux Etats-Unis qui se sont positionnées sur le marché des produits médicaux sans fil (et certainement quelques unes en France).
La bonne nouvelle c’est que vous pouvez vous creuser la tète pour envisager de nouvelles applications « Think Beyond ».
Regardez le tableau présenté à la 12 eme minute qui montre le potentiel du marché et les solutions possibles.

Et vous, l’avenir de la médecine vous le voyez comment ?

Related Posts with Thumbnails
You can leave a response, or trackback from your own site.

7 Reponses a “Idée pour entreprendre : La médecine du futur sera sans fil.”

  1. Loïc M dit :

    Hello,
    Juste une petite aparté sur TED pour ceux que cela intéresse.
    Il existe une version française de cet événement qui se déroulent sur dans la capital, TEDx Paris.
    Plus d’infos sur le site : http://www.tedxparis.com/2011/

  2. futurentrepren dit :

    Ha merci pour l’info Loic ! La date de la conférence n’est pas encore communiqué mais on va suivre ça de près !

  3. Patrick dit :

    Bravo pour ce billet. C’est marrant que tu cites eric topol ( un collègue ) effectivement visionnaire.
    Je vois la santé, mobile, comme lui. J’ai essayé de vendre cette idée ici en France, pour une médecine génomique portable. Sans succès. La création de notre société est donc en cours de création, à La Jolla, dans l’environnement d’eric topol.

    A l’image de la “grande enquete” du ministère de l’economie numerique sur les perspectives d’avenir numerique en France, et ses 32 individus seulement qui ont repondu à la rubrique eSanté, la France est bien partie pour rater, aussi, ce virage. 32 personnes seulement semblent interessées par l’esanté en France! Qu’on vienne pas me dire que la france est branchee eSante. Ni que l’enquete est passee inapercue, les acteurs “e” se doivent de pister ce genre d’info.

    Donc la santé mobile oui, mais pas en France, sorry.

  4. futurentrepren dit :

    Merci pour ce commentaire Patrick. Ta connaissance du domaine surpasse la mienne et je m’en remet donc à toi. Effectivement la France risque encore fort de louper le virage mais il me semble évident que nous allons devoir y venir à plus ou moins long terme. D’ailleurs je ne comprend pas le manque d’intérêt en France alors que la sécurité sociale pourrait combler les déficits grâce à ces techniques.
    Il est toujours assez difficile de faire changer les habitudes des gens et en particulier lorsque cela touche leur propre santé !

    • Patrick dit :

      Je ne pense pas que “les gens” ne souhaitent pas changer leurs habitudes en terme de santé. Lorsque les patients sont bien informés de ce qu’on peut leur proposer, ils s’interessent et sont demandeurs. Dans ce business de la santé en France je vois 2 obstacles, nos institutions francaises et le corporatisme medical, pas les patients.

      Les institutions francaises, ne misent pas sur l’innovation à moyen ou long terme, les differents comites d’ethique en santé et autres, se chargent d’ailleurs de bien freiner le tout, attendent des technologies de rupture et non pas des marchés de rupture. A ce sujet, on va aussi louper le virage des reseaux sociaux.
      Je parlais de l’enquete du ministere de l’economie numerique. J’y ai repondu il y a maintenant 3 mois. Et puis? Rien. Ce grand emprunt est un ecran de fumée. Les projets innovants auront eu le temps de mourrir 10 fois avant de recevoir qque argent. Meme Juppé disait en Mai dernier à bordeaux qu’il était très pessimiste sur cette distribution.

      En médecine francaise, la pression du corporatisme médical est plus forte qu’ailleurs dans le monde. Elle freine le développement de l’esanté et de la médecine 2.0 en particulier. Avec l’internet 2.0, le médecin n’est plus l’aggregateur d’informations médicales. Les patients se renseignent sur le net. Echangent avec d’autres patients, et enfin vont voir leur medecin. Beaucoup de nos medecins ne supportent pas ce nouveau paradigme qui est pourtant une chance enorme d’aller vers une medecine plus participative, et, une chance de réduire nos couts de santé.
      Mais en France, les sites d’informations medicales n’ont pas bonne presse, les initiatives health 2.0 ont du mal à s’implanter, voir ce que pensent les medecins francais des sites de notations de leurs activités, des consultations via twitter ou sur smartphones.

      Alors si une partie de la medecine devient de la medecine in silico, qu’elle puisse etre traitée et vehiculée sur plateformes mobiles, et qu’elle finisse par échapper, en partie, à une médecine ‘traditionnelle’, à la francaise, on comprend qu’il y ait pas grand enthousiasme du milieu médical francais à soutenir les initiatives d’entreprises en santé mobile et 2.0.

      Si seulement nos institutions réalisaient qu’en impliquant activement les patients dans l’avenir de leur propre santé, chacun ferait d’énormes économies, et alors le ‘wireless’ pourrait réellement percer. Pour cela il nous faut une revolution culturelle, une pensée moderne en terme d’ethique medicale, et que les médecins deviennent pour les patients, des collaborateurs et non plus des ordonnateurs.

      IMHO.

  5. futurentrepren dit :

    Institutions françaises et corporatisme médical ! merci pour ces infos.
    Je comprends donc pourquoi tu es parti a San Diego pour développer ta société. J’espère que tu arriveras un jour à franchir les barrières française dont tu nous parles pour y implanter ton business.
    Tot ou tard il nous faudra franchir le cap du wireless et les entreprises qui se seront développées à l’étranger auront une bonne longueur d’avance…
    Bonne chance donc avec Portable Genomics.

  6. Schumpeter avait décidément raison avec sa théorie sur la destruction créatrice. Les évolutions d’aujourd’hui feront les entreprises de demain. je reste scotché devant le nombre d’entreprise qu’auront pu créer l’arrivée des smartphones.
    Maxime@ Créer son entreprise recently posted..Retour de vacances et remise en perspectives

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Subscribe to RSS Feed Suivez-moi sur Twitter