L’école de l’entrepreneuriat

Ecole entrepreneur

Cet été, le 27 Août 2013, Fleur Pellerin, Ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique, a annoncé vouloir créer une école pour apprendre à entreprendre.

Ouverte à tous, sans condition d’âge ni de diplôme, cette école serait largement dématérialisée. Une sorte de MOOC ?

Tout comme les sites de crowdfunding sur lesquels l’état souhaite légiférer, on a l’impression qu’il veut encore une fois avoir la main mise sur ce qui pourrait être un business (lucratif ou non) pour certains. L’état a-t-il vu une source potentielle de revenus pour faire rentrer de l’argent (droit d’entrée, sponsoring par des entreprises, taxes…) dans ses caisses ? Ou une porte d’entrée unique via son site avec la possibilité de négocier un droit d’entrer ou un pourcentage des transactions dans le futur ?

Plutôt que d’aider les entreprises en difficultés, elle souhaite donc apprendre aux futurs entrepreneurs comment ne pas se planter. Une bonne chose donc. Mais est-ce vraiment le rôle de l’état ? Et l’état est-il légitime sachant que nos députées ne passent que 4 % de leur temps à s’occuper des entreprises?

L’idée d’apprendre l’entrepreneuriat dans les écoles n’est pas une si mauvaise idée. Cela fait déjà plusieurs années que c’est mis en place au Québec.

Un guide a d’ailleurs été fait pour présenter des actions pédagogiques qui favorisent le développement de l’esprit d’entreprendre chez les élèves ainsi que des outils pour animer la participation active des élèves à un projet entrepreneurial engageant.

Related Posts with Thumbnails
You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire


CommentLuv badge

Subscribe to RSS Feed Suivez-moi sur Twitter