8 recommandations pour créer votre entreprise – CHECKLIST UPDATED – La réalité de l’entrepreneuriat par G. Kawasaki

La réalité de l’entrepreneuriat par Guy Kawasaki est un « must read » pour tous ceux qui désirent se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise. Les conseils de Guy sont concrets, accessibles et permettront de déjouer certaines erreurs lors de la création, de la croissance, de la recherche de financement, de la communication, du recrutement…Bref c’est très complet et très pragmatique ce qui fait la force de l’ouvrage.

D’ailleurs pour ceux qui hésitent entre ce livre et son précédent L’art de se lancer : Le guide tout terrain pour tout entrepreneur, je conseille plutôt la réalité de l’entrepreneuriat car il reprend les messages les plus importants du précédent livre.

A la fin du livre, Guy propose une checklist qui résume les dix recommandations qui lui paraissent les plus importantes (je vous invite d’ailleurs à les consulter ici).

Je vous propose à mon tour une checklist des 8 recommandations qui ME paraissent les plus importantes à la lecture du livre et qui viennent en complément des siennes :

1. Propriété Intellectuelle

Breveter c’est bien, se développer et vendre rapidement c’est mieux.
> Les gens n’achètent pas un brevet mais un produit.
> La stratégie de breveter et d’intenter un procès n’a jamais fait tourner une société.
> Les investisseurs ne sont pas vraiment rassurés par un brevet mais plutôt par une avance sur la concurrence et par les premiers clients.
> Pensez « secret de fabrication » (ex : la formule de coca), « publication défensive » (publier une invention dans le domaine public qui vous donnera une antériorité) et « image de marque ».

2. L’image de marque

> Créer un seul message et si tenir au moins un an.
> « L’image se fait sur ce que les gens disent de vous, non sur ce que vous dites de vous-même »
> Suivre le mouvement que les gens donnent à votre produit et soyez heureux qu’il y en ait un.

3. Le positionnement du produit

>Ce sont les clients qui établissent le positionnement de votre produit ou service et non votre service marketing.
> Cela peut paraitre étonnant mais le moins vous donnez d’informations sur votre produit aux clients, le plus ils pourront prendre leur désir pour la réalité. Pensez à entretenir leurs illusions.

4. Le contrôle de la société

>Si les fondateurs détiennent plus de 50% de la société, ils n’en détiennent pas forcement le contrôle. Les actionnaires (capital-risqueurs…) et le conseil d’administration ont un droit de vote sur les décisions et parfois même un droit de véto.

5. Le Business plan

>Ecrire un business plan c’est bien, se lancer à la recherche de « vrai » clients c’est mieux. Le business plan est un outil est pas une fin, il ne doit pas diriger votre entreprise.
>Ne pas essayer de coller à tout prix au business plan initial, il vaut mieux s’adapter en permanence et le faire évoluer.

6. Innover

>Mieux vaux vendre un produit innovant plein d’imperfections plutôt que de manquer de trésorerie pour le développer davantage. Votre produit sera amélioré lors des prochaines versions.
>Penser « niche » plutôt que d’essayer de contenter tout le monde.
>Plus vous êtes innovant, plus votre produit sera difficilement adopté. Alors faites le essayer et rendez le flexible aux attentes des clients.

7. Démarrer sans argent (le bootstrapping)

>Construisez des prévisions ascendantes du type : j’ai deux commerciaux, qui peuvent vendre deux produits par jours donc la première année nous pouvons vendre 2x2x240jours= 960 unités.
Et non pas une prévision descendante du type : le marché est de 150000pers., si je vends à 1% du marché la première année, je vendrai 1500 unités.
>Vendez en direct via le e-commerce et supprimez les intermédiaires.
> Lorsqu’on a peu de trésorerie, on ne peut pas se battre sur tous les fronts, il faut choisir des axes de développement prioritaire. Il faudra ainsi vous concentrer sur la fonction de vos produits plutôt que la forme.

8. Créer une communauté

>Encouragez la création d’une communauté en identifiant les vrais fans de votre produit et en leur fournissant ce dont ils ont besoin pour créer la communauté.
>Définir au sein de votre société une personne qui communiquera avec la communauté.
>Encouragez votre communauté à donner leurs avis pour améliorer votre produit ou service.
>Mettez en valeur cette communauté dans vos efforts commerciaux ou marketing, elle doit avoir une visibilité maximum.

CES.

Related Posts with Thumbnails
You can leave a response, or trackback from your own site.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Subscribe to RSS Feed Suivez-moi sur Twitter